Posez-nous vos questions au 01 42 45 83 53 ou envoyez-nous un mail depuis la rubrique contact | Plan du site

Le Blog

Entretien avec… Pierre Mourotte de CWM Consulting

Bonjour à tous,
Nous poursuivons aujourd’hui notre rubrique « Entretien avec… » et nous accueillons aujourd’hui avec plaisir Pierre Mourotte de CWM Consulting qui s’est prêté au jeu de nos questions :

1. Pouvez-vous présenter CWM Consulting ? (historique, nombre de personne, localisation,…)
Bonjour,
Tout d’abord, merci de cette invitation !

Pour faire simple, CWM (Communication Web Marketing) Consulting est mon nom d’indépendant ! Cette « structure » existe depuis un peu plus de 2 ans maintenant et elle me permet de mener à bien un certain nombre d’activités plus ou moins liées entre elles !
Je suis donc seul et travaille à Lyon mais le web n’étant pas, par principe, localisé, mes clients sont un peu partout !
Je fais essentiellement du conseil en référencement et webmarketing et de la rédaction web. Mais j’ai au départ une formation plus orientée « communication » donc, si je le pratique moins professionnellement, je tends naturellement vers des questions de gestion de son image et de son e-réputation…
Je travaille également pour (avec) l’agence web Inside Créations pour laquelle je réalise des prestations de référencement (net-linking et rédaction) et de webmarketing.


2. Sur votre site professionnel, vous évoquez le terme de webmarketing. Quelle est votre définition de cette approche marketing ?
Mon idée, une nouvelle fois naturellement tournée vers la gestion de son image sur le web, est de proposer, pour les activités web en général, des conseils permettant d’optimiser sa visibilité en ligne et, indirectement, ses ventes, pour des sites pratiquant l’e-commerce.


3. Comment, en partant d’une offre de référencement vous êtes arrivé à proposer l’accompagnement sur les réseaux sociaux ? Pourquoi ?
Pour moi, c’est un tout et toutes ces prestations peuvent être rassemblées sous l’égide « visibilité ». Gagner en visibilité se fait par le référencement naturel classique sur Google par exemple mais aussi, de nos jours, sur les réseaux ! L’utilisation des outils tels que Twitter, Viadeo, LinkedIn ou Facebook permet de développer largement sa capacité à être vu d’une manière complètement différente. Il y a un peu la méthode « de masse » (le référencement sur Google) et la méthode « sociale » (sur les réseaux). Je n’en privilégie aucune mais essaye au contraire de les conjuguer pour profiter des avantages de chacune.


4. En quoi consistent vos offres référencement, visibilité, popularité, réputation,… ?
Je ne cache pas qu’elles sont aujourd’hui un peu obsolètes (elles seront d’ailleurs bientôt revues, c’est sur ma todo !). Pour autant, elles sont représentatives de mon point de vue. Chaque offre correspond à un objectif précis. La première ne concerne que la présence sur Google, la dernière permet la présence sur plusieurs supports différents et une gestion complète de son image en ligne.
Ces quatre offres permettent de donner un cadre à ce que je propose, même si je m’oriente de plus en plus vers le conseil. Lorsqu’un client potentiel me contacte, je lui propose bien sûr toujours une solution personnalisée spécifique à ses besoins et à son ou ses sites…


5. Pouvez-vous expliquer/détailler ce que vous entendez par « une stratégie spécifique à la presse en ligne » ?
Sur le web, l’expression « presse en ligne » recouvre un certain nombre de choses pour certains et pas les mêmes pour d’autres. Les blogs font-ils par exemple partie de la « presse en ligne » ? La question est un éternel débat…
Dans une stratégie globale de communication pour la visibilité d’un site web, la presse en ligne (blogs et portails d’information) est un outil au service de cette stratégie. Définir une stratégie spécifique à la presse en ligne revient donc à se poser les questions quant à l’utilisation de cet outil : où, comment, quoi ? Pour :
• Trouver et choisir les sites adéquats (pour des problématiques de visibilité pertinente)
• Se créer un réseau thématique
• Définir les limites et contraintes d’une telle recherche
• Définir des thèmes spécifiques de rédaction
• …


6. Que préconisez-vous pour bien rédiger un communiqué de presse qui sera mis en ligne ?
Attention ! Les « communiqués de presse » dont je parle sur le site mais également régulièrement sur mon blog, sont des communiqués de presse pour le web, que l’on peut également nommer « article de référencement ».
Il s’agit de textes qui ont pour effet prioritaire de créer de bons liens vers un site donné. Rien à voir donc avec le communiqué de presse plus classique… Si le communiqué de presse apporte du trafic, c’est tant mieux mais ce n’est pas son objectif principal (la plateforme de communiqué de presse en ligne Faistacom, dont j’assure la modération, permet de publier ces articles en proposant également une relative visibilité via notamment un bon référencement et la publication des articles sur Google actus…
Je propose un certain nombre de conseils sur le blog de CWM sur la réalisation d’un bon communiqué de presse pour le référencement.


7. Selon vous, quelle est la bonne recette pour un billet de blog réussi ?
2 types de blogs existent :
• Les blogs prioritairement pensés pour créer des liens vers le site et contribuer à son référencement
• Les blogs orientés « communication » qui n’existent que pour eux-mêmes et dont le discours n’est pas lié à un site en particulier.
Personnellement (ou par déformation professionnelle), j’ai tendance à associer les problématiques de référencement et celle de communication pour un blog professionnel.
Un bon billet, selon moi, répond à ces questions. Le texte doit intéresser, fidéliser et aider à la mise en place d’une stratégie globale de communication/référencement.
A partir de là, les réponses à votre question dépendent de celui qui l’entend. Chacun, selon ses objectifs propres, aura un avis différent sur le sens à donner au mot « réussi » (trafic, vente, notoriété…) !


8. Comment abordez-vous les réseaux sociaux ? Que conseillez-vous aux entreprises qui souhaitent s’y implanter ?
« S’y implanter » ne me semble pas forcément le terme adéquat. Les réseaux sociaux sont avant tout… sociaux. On échange avec des personnes, pas des machines. Cette métaphore un peu « triviale » n’est donc pas forcément adaptée.
Vous aurez donc compris que je préconise des méthodes autrement moins « agressives » que beaucoup de ce que l’on peut voir (sans parler du spam) sur les réseaux. Je suis personnellement peu adepte de Facebook, par exemple (je le pratique et conseille mes client, bien sûr, mais modérément).
Procéder donc doucement, avec patience et sans brusquerie !

Merci à l’équipe d’Influelse !


Un grand merci à Pierre – que vous pourrez retrouver ici ou sur twitter @cwmconsulting - pour son temps et la qualité de ses éclairages !! Et à très bientôt pour un nouvel entretien avec…


ps : nous ne sommes pas tout à fait d’accord sur le terme « implanter » que nous ne trouvons pas si triviale et qui est une autre manière de dire « d’y aller/d’être présent » :)

Laissez un commentaire